Xavier Dambrine est un sculpteur vivant et travaillant à Paris, né en 1964. Passé par les Beaux-Arts de Paris, il est lauréat du Grand Prix de Sculpture de l’Académie des Beaux Arts en 1989, du prix de la Fondation Princesse Grace de Monaco en 1991 et du Prix de la Fondation Charles Oulmont en 1994.

Xavier Dambrine à l'entrée de son atelier à Paris (2019)
Xavier Dambrine à l’entrée de son atelier à Paris (2019)

Il a reçu de nombreuses commandes publiques, dont un monument aux Soldats Français morts en Bosnie (Sarajevo) pour le Ministère des Affaires Étrangères, un Bouddha monumental en bois pour l’Unesco (1997) et un Christ en bronze pour l’église Saint-Denys-du-Saint-Sacrement à Paris (2006).

Sculpteur de la vie

Dans son atelier du 11e arrondissement de Paris, Xavier Dambrine travaille à ce « que la sculpture révèle quelque chose des pulsions vitales, de ce qui nous anime ». Sculpteur de la vie, l’artiste nous donne à voir la vie intérieure et ses manifestations extérieures.

Cet amour de la vie, Xavier Dambrine l’a acquis très jeune, en découvrant les œuvres de Rodin, ce qui fut pour lui une révélation : « Il y a encore quelque chose de ce premier émoi de la contemplation des sculptures [de Rodin] qui est présent dans mes propres sculptures. Rodin travaille la vie. »

Rendre visible l’invisible

L’oeuvre de Xavier Dambrine s’inscrit dans une tradition immémoriale de l’art, pas forcément religieuse mais sacrée. Pour lui « l’art n’est jamais là que pour rendre visible ce qu’on ne voit pas toujours ».

Cela se retrouve dans les sculptures de dieux qui guident les fidèles avec une représentation d’êtres invisibles ; sa sculpture peut également incarner des dieux et des esprits. Si dans sa sculpture Couple Tantrique aucun dieu n’est représenté, c’est la pensée tantrique qui est là, tangible.

Le désir du sculpteur reste toujours le même : faire jaillir la vie, cette vie qui croît, et toutes les tensions, les pulsions et le dynamisme qui en ressortent.

Le processus créatif de Xavier Dambrine s’inscrit dans cette démarche. Avant même de modeler, l’artiste contemple la nature qui l’entoure. Avant l’action de modeler et de mettre en forme la sculpture, il part de cette contemplation et cherche à voir ce qui est à l’œuvre sous la surface pour remonter à la source de la vie et expliquer son déploiement.

L’artiste passe alors par l’intermédiaire de croquis et d’esquisses qui lui permettent d’extérioriser son idée et savoir quel angle il devra travailler, même si le dessin n’est qu’une façon de mettre à plat l’idée, en aucun cas une nécessité pour la sculpture.

La sculpture n’est ainsi pas décidée à l’avance et Xavier Dambrine insiste sur l’effet de surprise du modelage : il ne sait pas jusqu’où il ira et va découvrir petit à petit des choses sans savoir à quoi s’attendre, et sans vouloir le savoir.

Cet effet de surprise est couplé d’une grande énergie qui naît avec l’idée. Au fur et à mesure de l’extériorisation et de la découverte, l’énergie diminue. L’oeuvre est aboutie non pas quand elle est parfaite mais quand l’énergie a disparu.

Ses sculptures sont les étapes d’un projet sans fin, car la fin d’un projet en annonce un autre. La réalisation d’une sculpture fait ressortir de nouvelles formes, de nouvelles problématiques et donc des idées et des projets !

Oeuvres de Xavier Dambrine en vente :

Retrouvez le sculpteur dans son atelier, mais aussi sur Internet !

Les oeuvres présentées sur Achetez de l’Art sont visibles dans l’atelier du sculpteur à Paris, uniquement sur rendez-vous.
Pour prendre rendez-vous : 01 43 38 28 83
N’hésitez pas à consulter son site Internet et son compte Instagram.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *