Arthur Simony nous partage les textes qui lui sont chers et son amour des mots

Plongez du 8 au 18 octobre dans l’univers poétique d’Arthur Simony, un artiste qui a décidé de mener sa vie avec poésie.

Arthur aime les mots et joue avec. Il choisit généralement un mot, une expression, une citation ou une prière qu’il appose sur le support (toile, papier parchemin…) avec son style bien particulier.

Arthur Simony a notamment été influencé par Charles Baudelaire, Guillaume Apollinaire, Kobayashi Issa, Rudyard Kipling, Walt Whitman, Pierre de Ronsard et bien évidemment Arthur Rimbaud.

Artiste généreux, il nous partage les textes qui lui sont chers ainsi que son amour pour les mots.

Ses Haïkus vous feront sourire, ses poèmes vous enivreront de douceur et ses spirales qui vous chargeront d’énergie.

Découvrez la poésie d’Arthur Simony en ligne et à la galerie, du 8 au 18 octobre.

Prints et oeuvres originales d’Arthur Simony

Arthur Simony - Poésie - Oeuvres en vente

Visite de l’exposition Poésie avec Arthur Simony

Interview d’Arthur Simony pour son exposition Poésie à la galerie Achetez de l’Art

Tu travailles des heures dans ton atelier, comment crées-tu une oeuvre ? Comment te conditionnes-tu ?

Pour créer une œuvre je me lance sans trop y réfléchir. Si je travaille un texte par exemple de Rimbaud, je commence par le lire et le relire. Je m’en imprègne puis je me lance dans l’écriture. Je travaille sans musique. Je suis dans mon univers et dans l’univers du texte. C’est la musique du texte qui guide mon écriture.

Parfois je me mets aussi des lectures sur YouTube. Par exemple ma grande toile « Le Bateau Ivre » je l’ai réalisée en écoutant la lecture du texte par Jean-Louis Trintignant, que je vous recommande !

Que représente pour toi l’art poétique ? Qu’est-ce que la poésie peut apporter en cette période si particulière ?

La poésie est pour moi un art de vivre. On peut écrire ou lire de la poésie mais on peut aussi et surtout mener sa vie avec poésie.

Elle permet de prendre de la hauteur. Dans cette période si particulière je pense sincèrement que nous avons besoin d’elle. La poésie rend ce quotidien plus léger.

Dans Élévation, un texte que j’ai travaillé pour cette exposition, Baudelaire nous invite à prendre de la hauteur :

“Envole-toi bien loin de ces miasmes morbides;
Va te purifier dans l’air supérieur,
Et bois, comme une pure et divine liqueur,
Le feu clair qui remplit les espaces limpides,

Derrière les ennuis et les vastes chagrins
Qui chargent de leurs poids l’existence brumeuse,
Heureux celui qui peut d’une aile vigoureuse
S’élancer vers les champs lumineux et sereins;

Celui dont les pensées comme des alouettes,
Vers les cieux le matin prennent un libre essor,
Qui plane sur la vie, et comprends sans effort
Le langage des fleurs et des choses muettes ! ”

Arthur Simony - Élévation de Charles Baudelaire
Arthur Simony – Élévation de Charles Baudelaire – Encre sur papier Lamali

D’où vient cet amour pour Arthur Rimbaud?

D’où vient mon amour pour Rimbaud ? On est tous fascinés par ce personnage ; comment ne pas l’être ?

On dit souvent que c’est un génie. Je ne sais pas si c’est un génie ni même s’il y a des génies. Mais ce que je sais c’est que Rimbaud a énormément travaillé son art poétique.

À 16 ans, j’ai découvert Rimbaud. J’étais jaloux de savoir qu’il avait écrit ces grands textes à mon âge alors que j’avais du mal à les saisir ! Le Bateau Ivre est un texte extraordinaire, une démonstration de force. Il nous dit « Regardez de quoi je suis capable ! Regardez comme je suis libre ! Voyez comme je fais éclater la langue française ! » J’étais jaloux. Des années durant j’ai rêvé d’être un poète et un artiste comme Rimbaud. Aujourd’hui j’ai fait la paix avec ça.

Pourquoi les Psaumes de David ?

Comme vous le savez mon travail est lié au pouvoir des mots et aux grands textes. Que ce soit de la poésie, des textes spirituels ou des prières, j’aime me nourrir de ces textes et les recopier encore et encore.

J’ai travaillé avec un texte de Saint François d’assise pendant 4 ans et d’ailleurs il me suit toujours. Aujourd’hui et depuis quelques mois je travaille avec les psaumes de David qui est un recueil de 150 chants. On appelle ces chants des « Tehilim » et ce qui est extraordinaire c’est que chaque chant a un pouvoir bien spécifique. Par exemple le chant 1 est « pour prévenir d’une fausse couche », le 19 « pour acquérir la sagesse » ou encore le 110 « pour faire la paix avec son ennemi ». Ce sont des formules magiques en fait ! Je prends énormément de plaisir à travailler sur ces textes, ils me font du bien et j’aime l’idée qu’ils peuvent faire du bien aux autres.

Je n’en ai pas fini d’écrire les psaumes de David. Aujourd’hui j’apprends l’hébreu pour pouvoir les lire et peut être un jour les écrire dans leur version originale.

Arthur Simony - Psaumes de David
Arthur Simony – Psaumes de David – Encre sur papier Lamali

En tous cas ce qui est sûr pour moi c’est que ce texte est une nourriture pour l’esprit et pour le coeur, et cela n’a rien à voir avec la religion, cela a tout à voir avec la spiritualité.

Pourquoi as-tu choisi les haïkus?

Ce que j’aime dans les haïkus c’est la simplicité à la japonaise. Comment en trois vers faire ressentir une émotion, une sensation. C’est ça que je trouve extraordinaire avec la poésie. La poésie c’est mettre des mots qui vont bien, s’entendent bien et qui racontent une beauté.

Aujourd’hui tu illustres des textes existants qui te sont chers, un jour voudrais-tu partager tes poèmes ?

Est-ce qu’un jour je partagerais mes propres textes ? En voilà une bonne question… Vous remarquerez que dans mon travail l’écriture est cachée, illisible, même quand ce ne sont pas mes textes.

J’écris mais jusqu’ici je n’ai pas encore trouvé la force de partager mes textes. C’est très personnel et jusqu’ici j’avais peur que cela n’ait pas d’intérêt. Je me disais que les auteurs que j’aime le font tellement mieux que moi !

Ce qui m’a également freiné jusqu’ici c’est que je ne suis pas Arthur Rimbaud (rires),mais tout doucement je fais la paix avec cette idée, avec le regard des autres et celui que je porte sur moi-même.

Tout cela n’a aucune importance, même le Bateau Ivre n’a aucune importance. Un texte est bon à être partagé quand il a été écrit au plus proche de son coeur.

Je partagerai bientôt mon écriture sans honte et sans attente dans un travail qui s’appelle « confessions ». Je ne suis pas Arthur Rimbaud, mais je ne suis pas non plus Arthur Simony.

Et quand on calme l’ego, quand on le remet à sa juste place, ces choses là non plus d’importance.

Propos recueillis par Anaïs Papin en octobre 2020

Catalogue des oeuvres d’Arthur Simony exposées

Informations pratiques

– Exposition du 8 au 18 octobre
– Vernissage le 8 octobre à 19h00
– 24 rue de Lappe PARIS 11 (métro Bastille)
– Arthur Simony sera présent à la galerie les 8, 10, 14 et 17 octobre, avec des surprises !

Étiquettes , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *