Art moderne et contemporain

196 boulevard Saint-Germain - 75007 PARIS
Du mardi au vendredi 10h00-13h00 et 14h00-19h00, samedi 11h00-13h00 et 14h00-19h00
+33 (0)1 42 22 77 57

www.deniserene.fr

Une galerie incontournable
La Galerie Denise René est la référence parisienne de l'art abstrait géométrique et de l'art cinétique. La sélection d'artistes est faite avec soin, permettant l'oeil débutant ou avisé d'être plongé rapidement dans le monde intrigant, surprenant et poétique de l'abstraction. Avec ses deux espaces parisiens et ses expositions hors les murs, la Galerie Denise René met en valeur les artistes phares du moment avec sobriété et professionnalisme.
Un must-see !

galerie Denise René Paris

Principaux artistes présentés :

Vasarely, Arp, Magnelli, Sophie Taeuber, Herbin, Jacobsen, Dewasne, Mortensen, Puerta Roja, Pe Lang, Christian Megert, Wolfram Ullrich, Elias Crespin, Merellet, Kooi...
Étiquettes , , , , ,

La référence de l’art abstrait géométrique et de l’art cinétique depuis le milieu du XXe siècle

Née en 1944 dans l’effervescence de la Libération de Paris, avec la première exposition personnelle de Vasarely rue La Boétie, la galerie Denise René va rapidement s’imposer dans la vie artistique parisienne en exposant à coté des noms reconnus de l’art moderne – Braque, Laurens, Matisse, Picasso, et des surréalistes Max Ernst, Picabia, Toyen, Ubac… – une nouvelle génération d’artistes résolument engagés dans la modernité : dès 1946, la galerie pose les fondements de sa politique artistique en montrant avec Peintures abstraites, Deyrolle, Dewasne, Marie Raymond, Hartung et Schneider, puis Atlan, Domela, Poliakoff, Herbin et Beothy qui vont marquer son engagement dans la voie de l’abstraction.

Galerie Denise René - Espace rive gauche
Galerie Denise René – Paris espace rive gauche

L’orientation définitive est donnée en 1948 par l’exposition Tendances de l’Art abstrait où s’affirment fortement avec Arp, Max Bill, Calder, Robert et Sonia Delaunay, Gilioli, Gorin, Jacobsen, Kandinsky, Pevsner, Kupka, Mondrian, Magnelli et les artistes du « groupe Denise René » autour de Vasarely, le choix d’une tendance « construite » de l’art abstrait qui déterminera désormais l’identité de la galerie.

L’abstraction géométrique et l’ouverture aux milieux artistiques internationaux

Ce choix définitif en faveur de l’abstraction géométrique se traduit, par delà la scène parisienne, par l’organisation en 1951 d’une exposition qui fait date et témoigne de la capacité de la galerie à promouvoir à l’étranger l’avant-garde de l’abstraction : le succès de Klar Form, qui débute par le Danemark un circuit dans toute la Scandinavie, préfigure ce qui deviendra l’une des caractéristiques majeures de la galerie : sa large ouverture aux milieux artistiques internationaux.

La peinture, mais aussi la sculpture et les autres types de supports artistiques

D’emblée, la galerie consacre une place importante à la sculpture, avec des pièces de Gonzalez, Calder, Arp, Brancusi, Jacobsen, Gilioli, Schöffer, Lardera.

Le premier Salon de la sculpture abstraite marque ainsi en 1954 une rupture manifeste avec la primauté de la peinture qu’affirmait l’école de Paris alors toute puissante. La galerie s’intéresse également en pionnière à de nouveaux types de supports artistiques : tapisseries en 1952, sérigraphies à partir de 1953, qui permettent une diffusion plus large que celle des originaux uniques.

Le Mouvement, 1955

En avril 1955, la galerie Denise René entre définitivement dans l’histoire de l’art moderne avec l’exposition le Mouvement.

Considérée par Roger Bordier comme « la seconde révolution de la deuxième moitié du XXe siècle, exactement comme le cubisme fut celle de la première moitié », l’exposition renoue avec une tendance artistique apparue dans l’entre-deux guerres autour de Naum Gabo, Pevsner, Moholy Nagy, et confronte une nouvelle génération d’artistes Agam, Soto, Pol Bury, Tinguely ou Jacobsen avec Duchamp, Calder ou Vasarely, à l’origine du Manifeste jaune qui marque l’acte officiel de naissance du cinétisme, cette « nouvelle beauté mouvante et émouvante » que les Américains redécouvriront plus tard sous le nom d’Op Art.

Redécouverte et promotion des différentes formes d’expression

La Galerie Denise René vise à promouvoir les différentes formes d’expression avec plusieurs objectifs :

• Transmettre l’héritage historique, dont elle contribue à faire connaître les sources et les pionniers historiques (Arp et Sophie Taeuber-Arp en 1950, Le Corbusier en 1952, Josef Albers, Malevitch, Kassak et les Précurseurs de l’art abstrait en Pologne, sans oublier Mondrian dont elle organise en 1957 la première exposition personnelle à Paris) ;

• Faire émerger de nouvelles générations d’artistes et assurer une ouverture aux courants étrangers ; c’est l’« internationale de l’art construit » étendue de l’Europe à la Scandinavie et à l’Amérique latine d’où affluent de nombreux jeunes artistes : Carlos Cruz Diez, Le Parc, Tomasello, M. Boto, Vardanega, Claisse, Gerstner, Picelj, le collectif Equipo 57.

Ancrage international de la galerie

À partir des années 1960, tout en approfondissant le lien avec les grands anciens de l’abstraction (collaboration avec Sonia Delaunay, Marcelle Cahn, Heurtaux, Lohse, Max Bill) la galerie conforte son assise et son ancrage international grâce :

• À la reconnaissance dont bénéficie la tendance de l’art construit dans les grandes manifestations internationales auxquelles elle participe et l’extension outre-Atlantique de son réseau de collectionneurs et de partenaires (exposition The Responsive Eye au MOMA, 1964), ainsi que l’ouverture de plusieurs nouvelles galeries à l’étranger : avec Hans Mayer à Krefeld en 1967 et Düsseldorf en 1969, à New York en 1971.

• Au renouvellement de la perspective vers un engagement artistique au service de la société, en prise directe avec le quotidien, que traduisent les interventions artistiques des membres du Groupe de Recherche d’Art Visuel liés à la galerie impliquant la participation directe du spectateur.

Denise René, l’intrépide

En 2001, le Musée national d’art moderne a rendu hommage au travail mené par la galerie depuis sa fondation dans une exposition rétrospective intitulée Denise René l’intrépide, une galerie dans l’aventure de l’art abstrait, au Centre Pompidou.

Depuis la disparition de Denise René en 2012, la galerie poursuit le travail spécifique qu’elle mène depuis l’origine pour inscrire le présent de la création contemporaine dans un cursus historique de référence en montrant, confrontées aux grands noms de l’abstraction constructive et du cinétisme dont elle continue de défendre l’héritage, les productions les plus récentes d’artistes émergents sur la scène internationale qui, comme Elias Crespin, Pe Lang, Vincent Leroy, Zimoun, Santiago Torres ou le collectif LAb[au] inscrivent leur travail dans la continuité d’une ligne esthétique clairement revendiquée dont ils enrichissent sans cesse les formes d’expression, en utilisant pour certains d’entre eux les technologies les plus actuelles.

Deux espaces à Paris

La galerie Denise René vous accueille dans deux beaux espaces à Paris :

  • galerie denise rené rive gauche
    196 boulevard Saint Germain Paris 7
  • galerie denise rené espace marais
    22 rue Charlot Paris 3
    (du mardi au samedi de 14h00-19h00 et sur rendez-vous)

 

Galerie Denise René - Espace Marais
Galerie Denise René – Paris espace Marais

À lire ailleurs sur la galerie Denise René

• Beaux-Arts: Denise René: « L’art géométrique, froid ? Jamais ! «  (Le Temps, mars 1999)

Un avis sur Denise René ?

Merci de partager votre avis sur cette galerie en étant le + précis possible et en fournissant des informations utiles aux acheteurs/vendeurs potentiels. N'oubliez pas de consulter nos conditions d'utilisation et de renseigner une adresse e-mail à laquelle nous pouvons vous joindre si nécessaire. Les avis ne respectant pas ces conditions ne seront pas publiés. Si vous êtes d'accord avec ces remarques, partagez dès maintenant votre avis sur la galerie Denise René !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *