Sonia Rameau a lancé fin 2013 la galerie d’art en ligne Artistics (présente dans notre sélection de sites pour acquérir des oeuvres d’art sur Internet), avec la ferme intention de donner de la visibilité aux artistes tout en augmentant la confiance des internautes dans l’achat en ligne de biens culturels, grâce à  un réel travail sur la présentation de ces artistes et de leurs oeuvres.
Sonia a bien voulu répondre à nos questions.

Pourquoi vous êtes-vous lancée dans l’aventure Artistics ?

L’idée de départ est de tirer parti des potentialités du web pour donner une visibilité internationale à des artistes qui, n’ayant pas forcément accès aux galeries présentes sur les grandes foires mondiales, sont cantonnés à un rayonnement régional.

Je connais de nombreux artistes pour lesquels j’ai beaucoup d’admiration mais qui sont à mes yeux injustement méconnus.

Comme je travaille depuis 15 ans dans le domaine de l’Internet, il m’a semblé que le web pouvait permettre à ces artistes de contourner les cloisonnements du marché de l’art pour trouver de nouveaux publics.

Par ailleurs, le moment me semblait opportun compte tenu de l’évolution des comportements vis-à-vis de l’achat en ligne, notamment dans le domaine des biens culturels.

Quelle est votre plus grande réussite, et a contrario ce qui n’a peut-être pas (encore) fonctionné comme vous l’espériez ?

Notre plus grande réussite est en lien avec notre plus grand pari : vendre des œuvres d’art à un prix relativement élevé (le prix moyen est de 2600€), ce qui nous distingue de la plupart des galeries en ligne où les œuvres proposées n’excèdent pas quelques centaines d’euros.

Notre objectif était de démontrer avant la fin de l’année dernière que nous étions capable de dépasser le seuil des 10000€. Nous l’avons largement dépassé.

Notre principale déception à ce jour est de n’avoir pas pu convaincre certains artistes de nous rejoindre. De nombreux artistes voient la présence sur une galerie en ligne comme un handicap pour accéder à une galerie physique, qui reste pour beaucoup l’objectif ultime.

En revanche, c’est toujours une immense joie lorsqu’un artiste que nous estimons choisit de nous faire confiance et de nous suivre dans cette aventure.

Quels sont vos projets et vos perspectives dans le marché de l’art de demain ?

Pour le dire en peu de mots : durer et gagner !

Le marché de l’art en ligne n’est pas encore à maturité, en particulier en France où il reste balbutiant, et aucun modèle ne s’est encore imposé.

Nous continuerons donc de tracer notre route, en étant fidèle à nos convictions et à nos choix initiaux : défendre le travail d’artistes en lesquels nous croyons, proposer un service et des fonctionnalités qui donnent confiance en l’achat en ligne, être créatifs pour attirer de nouveaux publics vers l’achat d’œuvres d’art.

Rendez-vous dès maintenant sur le site Artistics pour découvrir une sélection d’artistes plasticiens internationaux et acquérir leurs oeuvres, puis n’hésitez pas à partager votre avis dans notre guide !

 

Le marché de l'art de demain ? Tous les témoignages :Dope Gallery - Nicolas Alyes - Art contemporain et urbain My Web'Art - Bianca Hutin - art contemporain Balibart - Maxime Delmotte KAZoART - Mathilde Le Roy Expertissim - Cyrille Coiffet Artistics - Sonia Rameau Artsper - François-Xavier Trancart LACParis - Virginie Pillon Drouot - Olivier Lange Auction.fr - Jean-Christophe Defline The Print Atelier - Maude Arsenault KOCHI Gallery - Emmanuel Tiberghien Jean-Baptiste Fabre - Auction After Sale L'équipe Early Work Frank Puaux - Le Collectionneur Moderne Julie Plus - Wipplay Antoine Van de Beuque - ArtViatic Stéphanie Tosi - Carré d'artistes Zeuxis art - Amélie du Chalard Patricia Saiagh - Kolectiv Design