Lancé en 2013 à Montréal, The Print Atelier est un site dédié à la photographie contemporaine – présent dans notre sélection de sites pour acheter de l’art – qui permet d’acquérir les oeuvres de photographes canadiens et internationaux sélectionnés et dont la promotion est assurée par sa fondatrice Maude Arsenault, elle-même photographe.

Maude a bien voulu répondre à nos questions.

Pourquoi et comment avez-vous lancé votre galerie en ligne ?

The Print Atelier a été créé parce que je suis une passionnée de photographie d’art et à l’époque – étrangement il n’y a pas si longtemps – les galeries en ligne spécialisées en photographie comme la mienne n’existaient pas vraiment.

Vivant au Canada mais fréquentant le milieu international de l’art, j’ai souhaité faciliter l’accès à la photographie d’art et offrir la possibilité d’en acheter sans être obligé de passer par une galerie physique.

J’étais aussi continuellement sollicitée par mon entourage sur la possibilité de collectionner certaines de mes oeuvres et les oeuvres des artistes que je collectionnais moi-même.

J’ai donc eu l’idée de créer un lieu virtuel où l’on pourrait découvrir le travail photographique d’artistes émergents ou déjà reconnus qui viendraient de tous azimuts, ce que j’ai fait en rassemblant les photographes et les artistes que j’aime en un seul et même endroit !

Le concept de la galerie a été créé il y a 3 ans ; ne connaissant pas le monde des technologies de près il y a eu bon nombre de péripéties avant que The Print Atelier – TPA – puisse finalement voir le jour, en avril 2013.

TPA est pour moi, depuis le tout début, un projet très personnel.
Depuis le jour où j’ai commencé à développer cette idée j’en suis devenue obnubilée !

Je réalise l’ensemble du commissariat des oeuvres et des artistes et je le fais sur la base de mes goûts personnels, de mon instinct, de ma connaissance et de mon expertise du marché.

J’ai créé cette galerie parce que je crois profondément en la portée d’une oeuvre photographique.

Je me consacre donc à la promotion de mes artistes et de leur travail afin de démystifier cet univers encore méconnu du grand public.

La démocratisation de la photographie dans les médias à travers le monde numérique ayant élargi le cercle des amateurs, je pense qu’il est temps que cet art s’approprie ses lettres de noblesses et que le monde des collectionneurs d’art s’ouvre à lui. Je souhaite que collectionner de la photographie devienne un réflexe et qu’il ne soulève plus autant d’inquiétude et crois fermement que cette nouvelle façon d’acheter de l’art révolutionnera cette industrie qui a toujours été connue pour son réseau très fermé.

La galerie en ligne offre la chance à toute une nouvelle génération de collectionneurs et d’artistes d’exister et de se développer.

Quelle est votre plus grande réussite, et a contrario ce qui n’a peut-être pas (encore) fonctionné comme vous l’espériez ?

La galerie est maintenant en ligne depuis 2 ans ; après plusieurs mois de fignolage nous sommes maintenant fiers de dire qu’elle a atteint sa vitesse de croisière et une belle notoriété.

Nous comptons désormais 20 artistes, de partout autour du monde, des artistes de sensibilités différentes mais qui ont tous une force créatrice remarquable et unique, plusieurs autres artistes continueront de s’ajouter dans les prochains mois et nous sommes fiers d’offrir plus de 500 oeuvres à ce jour.

Nous avons développé une belle clientèle, qui nous vient de partout mais principalement des États-Unis. À notre grande surprise, l’engouement est presque immédiat à chaque visite des américains, la découverte se solde par un achat !

Après 2 ans de vie, la galerie ThePrintAtelier ne compte plus le nombre de magazines, de blogues et de reportages qui ont été faits à son sujet, de Dwell à L’Officiel et à Elle Magazine, nous recevons sans cesse des demandes de reportages et d’entrevues. L’engouement des médias pour ce nouveau type de medium semble unanime, les designers, les amateurs d’art, de photographie raffolent du concept.

Nous sommes aussi partenaires depuis mars 2015 du répertoire d’art mondial ARTSY, une plateforme qui invite les galeries les plus en vues dans le monde de l’art afin de présenter l’ensemble des oeuvres et galeries qui sont présentes sur le marché. TPA bénéficie grandement de cette visibilité et des articles qu’ils ont rédigés à son sujet !

Du point de vue moins positifs, il est vrai que malgré une belle visibilité il reste encore difficile de convaincre les collectionneurs d’acheter des oeuvres qu’ils n’ont jamais vu physiquement. Notre principal défi est de pouvoir venir à la rencontre des amateurs en ayant l’opportunité de leur présenter des oeuvres en personne, les foires d’art sont parfaites pour cela mais en tant que galerie en ligne il est difficile de pouvoir s’y tailler une place. Les galeries en ligne sont encore vues de haut par l’ensemble de l’industrie et même si plusieurs d’entre nous sont convaincus qu’elles représentent le futur, il y a encore beaucoup à faire pour être respectée sérieusement vis-à-vis les galeries physiques.

Quels sont vos projets et vos perspectives dans le marché de l’art de demain ?

The Print Atelier a beaucoup de projets.

En premier lieu, nous désirons ouvrir un espace galerie qui nous permettrait de proposer un programme de 6 expositions par an, visibles sur rendez-vous. Nous désirons aussi publier un premier recueil, de type « coffee table book » qui présenterait des oeuvres de nos artistes et de grands noms de la photographie. Nous souhaitons lancer ce recueil en avril 2016 à l’occasion d’une grande soirée de lancement à la dinette M. Wells du Moma PS1 à New York.

Dans l’immédiat, nous sommes aussi très excités par la mise en ligne très prochaine de notre tout nouveau site web revu et optimisé pour aider les passionnés de photographie à mieux naviguer à travers l’ensemble de nos oeuvres et à s’y sentir encore plus inspirés à collectionner !

Il est clair que pour The Print Atelier le but est de devenir une référence sur le web en matière de découverte et de représentation des artistes les plus en vues dans le monde de la photographie.

Nous nous consacrons uniquement à ce médium afin de pouvoir être l’ultime repère pour les enthousiastes de photographie et afin de devenir le lieu par excellence où collectionner les artistes à surveiller.

Notre devise est : « Collect the future today ».

Rendez-vous dès maintenant sur le site The Print Atelier pour découvrir (et acquérir) ses photographies d’art, puis n’hésitez pas à partager votre avis sur The Print Atelier dans notre guide pour acheter de l’art en ligne.

 

Le marché de l'art de demain ? Tous les témoignages :Dope Gallery - Nicolas Alyes - Art contemporain et urbain My Web'Art - Bianca Hutin - art contemporain Balibart - Maxime Delmotte KAZoART - Mathilde Le Roy Expertissim - Cyrille Coiffet Artistics - Sonia Rameau Artsper - François-Xavier Trancart LACParis - Virginie Pillon Drouot - Olivier Lange Auction.fr - Jean-Christophe Defline The Print Atelier - Maude Arsenault KOCHI Gallery - Emmanuel Tiberghien Jean-Baptiste Fabre - Auction After Sale L'équipe Early Work Frank Puaux - Le Collectionneur Moderne Julie Plus - Wipplay Antoine Van de Beuque - ArtViatic Stéphanie Tosi - Carré d'artistes Zeuxis art - Amélie du Chalard Patricia Saiagh - Kolectiv Design